Instructions Newmips



Principe


L'automate de génération s'utilise en parlant ou en tapant des instructions dans la zone de dialogue. Le langage à utiliser est un langage naturel constitué de mot-clés permettant de construire votre application.

Les paragraphes qui suivent indiquent toutes les phrases comprises par l'automate et les options disponibles.

Instructions simples



1 - Session

La session vous permet de savoir sur quel projet, application, module ou entité vous vous situez.


Afficher la SESSION


Anglais

show session


Français

afficher (la) session



2 - Lister les éléments


LIST | ELEMENT


Fournit pour chaque type d'élément la liste des instances qui existent.

Les éléments sont:

  • projet ( tous les projets de votre environnement )
  • application ( toutes les applications de votre environnement, tous projets confondus )
  • module ( tous les modules de l'application présente en session )
  • entité ( toutes les entités de l'application présente en session )
  • champ ( tous les champs de toutes les entités de l'application présente en session )
  • thème ( tous les thèmes disponibles dans le générateur )
  • icône ( toutes les icônes disponibles dans le générateur)
  • disposition ( toutes les dispositions disponibles dans le générateur)

Anglais

list elements

Exemple:
  • list project
  • list application
  • list module
  • list (data) entity
  • list (data) field
  • list theme
  • list icon
  • list layout


Français

lister (les) éléments


Exemple:
  • lister (les) projet(s)
  • lister (les) application(s)
  • lister (les) module(s)
  • lister (les) entité(s) (de données)
  • lister (les) champ(s) (de données)
  • lister (les) thèmes
  • lister (les) icône(s)
  • lister (les) disposition(s)




3 - Sélectionner une entité

SELECT | ELEMENT | STRING

Anglais
select Element NameOfElement

Exemple:

  • select module Home
  • select (data) entity Customer


Français:
sélectionner (le) (l’) Element NomElement
Exemple:

  • sélectionner (le) module Accueil
  • sélectionner (l’)entité (de données) Client


Instructions Avancées



4 - Projet

4.1 - Créer un projet


CREATE | PROJECT | STRING


Anglais
create project NameOfProject
add project NameOfProject

Exemple :

  • create project MyDemoProject
  • add project MyDemoProject

Français
créer (un) projet NomDuProjet
ajouter (un) projet NomDuProjet

Exemple :

  • créer un projet MonProjetDemo
  • ajouter un projet MonProjetDemo


4.2 - Supprimer un projet


DELETE | PROJECT | STRING


Anglais
delete project NameOfProject
delete project IdOfProject

Exemple :

  • delete project MyDemoProject
  • delete project 21

Français
supprimer (le) projet NomDuProjet
supprimer (le) projet IdentifiantDuProjet

Exemple :

  • supprimer le projet MonProjetDemo
  • supprimer projet 21




5 - Application

5.1 - Créer une application


CREATE | APPLICATION | STRING


Anglais
create application NameOfApplication
add application NameOfApplication

Exemple :

  • create application MyDemoApplication


Français
créer (une) application NomApplication
ajouter (une) application NomApplication

Exemple :

  • créer une application Gestion Parc

5.2 - Supprimer une application


DELETE | APPLICATION | STRING

Anglais
delete application NameOfApplication
delete application IdOfApplication

Exemple :

  • delete application MyDemoApplication
  • delete application 32


Français
supprimer (l')application NomApplication
supprimer (l')application IdentifiantApplication

Exemple :

  • supprimer l'application MonApplicationDemo
  • supprimer application 32




6 - Module

6.1 - Créer un module


CREATE | MODULE | STRING


Anglais
create module NameOfModule
add module NameOfModule

Exemple :

  • create module Settings


Français
créer (un) module NomDuModule
créer module NomDuModule

Exemple :

  • créer un module Paramétrage

Lors de la création d’une application, deux modules se créent : Home (Accueil) et Administration.  Vous n'aurez donc pas le droit de créer des modules avec des noms identiques à ceux-ci.
Le module Administration est composé de plusieurs entités permettant de :

  • Gérer les utilisateurs et leurs droits (Utilisateur, Groupe, Rôle)
  • Configurer le composant Statut (Média, Statut)
  • Paramétrer l’aide en ligne (Aide en ligne)

6.2 - Supprimer un module


DELETE | MODULE | STRING


Anglais
delete module NameOfModule
delete module IdOfModule

Exemple :

  • delete module Settings
  • delete module 48


Français
supprimer (le) module NomDuModuleApplicatif
supprimer (le) module IdentifiantDuModule

Exemple :

  • supprimer le module Paramétrage
  • supprimer module 48




7 - Entité de données

7.1 - Créer une entité de données


CREATE | ENTITY | STRING


Anglais
create (data) entity NameOfDataEntity
add (data) entity NameOfDataEntity

Exemple :

  • create data entity Customer
  • add entity Customer


Français
créer (une) entité NomEntitéDeDonnées
ajouter (une) entité NomEntitéDeDonnées

Exemple :

  • créer une entité Client
  • ajouter entité Client

Note:
Les entités User, Role et Group sont définies par défaut pour gérer les comptes utilisateurs et les droits d'accès. Ils ne sont pas supprimables, mais pourrez leur rajouter des propriétés spécifiques (champ) si besoin. Les entités Média et Statut permettent de paramétrer le composant statut lorsque celui-ci est ajouté à une entité. L'entité Aide en ligne permet d'ajouter une aide sur les champs de l'application.

Elles sont disponibles dans le module Administration.

7.2 - Supprimer une entité de données


DELETE | ENTITY | STRING


Anglais
delete (data) entity NameOfDataEntity

Exemple :

  • delete entity Customer
  • delete data entity Customer


Français
supprimer (l’)entité (de données) NomEntitéDeDonnées

Exemple :

  • supprimer l’entité Client




8 - Types simples


Les différents types de champs sont:

  • string
  • text
  • regular text
  • date
  • datetime
  • time / heure
  • boolean / checkbox / case à cocher
  • email / mail / e-mail / mel
  • tel / téléphone / phone / portable
  • fax
  • color / colour / couleur
  • localfile / fichier / file
  • img / picture / image
    • number / nombre / int / integer
    • decimal / double / float / figures
    • money / currency / dollar
    • euro / devise / argent
    • big number
    • qrcode : pour créer un QRCode à partir d'une chaîne de caractères
    • ean8 / ean13 / upc : pour stocker un code EAN ou UPC et avoir une représentation code barre 1D
    • code39 / alpha39 / code128 : pour représenter des chaînes de caractères au format code barre 1D
    • url / lien / link
    • password / mot de passe / secret
    Sans précision dans l'instruction, le type par défaut est le type "String" ( chaîne de caractère ).

    8.1 - Ajouter un champ de type simple


    CREATE | FIELD | STRING (WITH TYPE | STRING)

    Anglais
    create data field NameOfDataField (with type NameOfSimpleType)
    add field NameOfDataField (with type NameOfSimpleType)

    Exemple :

    • create data field Surname
    • create field DateOfBirth with type date
    • add field IsFinished with type boolean


    Français
    créer (un) champ (de données) NomDuChampsDeDonnées de type TypeSimple
    ajouter (un) champ (de données) NomDuChampsDeDonnées de type TypeSimple

    Exemple :

    • créer un champ Prénom
    • créer champ de données Date De Naissance de type date
    • ajouter un champ Est Terminé de type boolean

    8.2 - Ajouter une valeur par défaut


    CREATE | FIELD | STRING | DEFAULT VALUE (WITH TYPE | STRING)

    Il est possible de définir une valeur par défaut pour un champ lors de sa création. Il est nécessaire de respecter le type de champ pour définir la valeur par défaut. Ainsi un type Nombre aura une valeur par défaut constituée de chiffres. Les types date et datetime peuvent avoir pour valeur par défaut la date du jour

    Anglais
    create field NameOfDataField (with type NameOfSimpleType) and default value ValueN

    Exemple :

    • create field Number with type integer and default value 123
    • create field DateOfDay with type date and default value Today
    • add field Mail with type mail and default value name@domain.com


    Français
    créer (un) champ (de données) NomDuChampsDeDonnées de type (TypeSimple) avec la valeur par défaut Valeur1

    Exemple :

    • créer un champ Nombre de type Nombre avec la valeur par défaut 123
    • créer champ de données Date de type date avec la valeur par défaut aujourd'hui
    • ajouter un champ Mail de type mail avec la valeur par défaut nom@domaine.fr

    8.3 - Supprimer un champ de données


    DELETE | FIELD | STRING


    Anglais
    delete (data) field NameOfDataField

    Exemple :

    • delete data field IsFinished

    Français
    supprimer (le) champ (de données) NomChampsDeDonnées

    Exemple :

    • supprimer le champ de données EstTerminé

    9 - Attribut HTML

    9.1 - Mettre un attribut de champ standard

    CREATE | FIELD | ATTRIBUTE

    Les attributs de champ permettent de configurer vos champs et changer la façon dont ils se comportent dans votre application. Vous pouvez borner les valeurs de votre champ ou lui définir un nombre de caractères, le rendre visible ou non visible dans les listes.

    Liste des attributs disponibles : Les attributs HTML


    Anglais

    set field FieldName with attribute NameAttribute = (attribute value)

    Exemple :

    • set field MyTeam with attribute maxlength = 6

    Français

    ajouter sur le champ NomDuChamps l'attribut NomAttribut = (valeur attribut)

    Exemple :

    • ajouter sur le champ MonEquipe l'attribut maxlength = 6

    9.2 - Mettre un attribut de champ complexe

    Les attributs complexes permettent de rendre un champ obligatoire ou unique.


    Anglais

    set field FieldName required

    Exemple :

    • set field MyTeam required
    • set field MyTeam optional
    • set field MyTeam unique
    • set field MyTeam not-unique

    Français

    rendre (le) champ NomDuChamps obligatoire

    Exemple :

    • rendre le champ MonEquipe obligatoire
    • rendre le champ MonEquipe optionnel
    • rendre le champ MonEquipe unique
    • rendre le champ MonEquipe non-unique

    10 - Valeurs prédéfinies


    Les types avec des valeurs prédéfinies sont:

    • radio : affichage des valeurs pré-définies avec bouton de sélection unique
    • enum : affichage sous forme de liste déroulante avec valeurs pré-définies
    La syntaxe reste similaire à la création de champ de type simple. Il est nécessaire de mettre des virgules entre chaque valeur si vous souhaitez utiliser des valeurs contenant plusieurs mots.

    10.1 - Créer un champ de données avec valeurs prédéfinies


    CREATE | FIELD | STRING | WITH TYPE | STRING | AND VALUES Value1, Value2, ..., ValueN



    Anglais
    create (data) field NameOfDataField with type NameOfType and values Value1, Value2, …, ValueN
    add (data) field NameOfDataField with type NameOfType and values Value1, Value2, …, ValueN

    Exemple :

    • create field Status with type enum and values InProgress Suspended Terminated
    • create field Status with type enum and values In Progress, Suspended for now, Totally Terminated
    • add field Animal with type radio and values Lion Tiger Monkey

    Français
    créer (un) champ (de données) NomDuChampsDeDonnées de type NomDuType avec les valeurs Valeur1, Valeur2, …, ValeurN
    ajouter (un) champ (de données) NomDuChampsDeDonnées de type NomDuType avec les valeurs Valeur1, Valeur2, …, ValeurN

    Exemple :

    • créer un champ Statut de type enum avec les valeurs En-Cours Suspendu Terminé
    • créer un champ Etat de type enum avec les valeurs En Cours, Suspendu pour le moment, Complètement terminé
    • créer champ Animal de type radio avec les valeurs Lion Tigre Singe

    10.2 - Supprimer un champ de données avec des valeurs prédefinies


    DELETE | FIELD | STRING

    Voir section 8.2




    11 - Champ de données de type relationnel


    Les types relationnels ont pour objectif de relier les entités entre elles par le biais de l'ajout de champs spécifiques.

    Vous gérez des voitures et vous souhaitez choisir la marque de la voiture au sein d'un référentiel préalablement constitué. Pour cela, le champ Marque créé sur l'entité Voiture sera un champ de type relationnel pour permettre la sélection de la marque.
    Par exemple, vous souhaitez gérer un formulaire de description d'une habitation. Une habitation possède plusieurs types de chauffage prédéfinis. Pour ce faire, vous allez rajouter un champ "Chauffages de l'habitation" qui redirigera vers l'entité Chauffage gérée dans votre référentiel tout en permettant de sélectionner plusieurs valeurs possibles.

    Dans les 2 cas, vous obtiendrez une liste déroulante de choix, simple ou multiple selon l'instruction passée.

    11.1 - Créer un champ de données de type relationnel


    CREATE | FIELD | STRING | RELATED TO | STRING ( USING | STRING )


    USING permet de choisir quel champ de l'entité cible on affichera dans la liste déroulante (par défaut ce sera l'identifiant)

    Anglais
    create data field NameOfDataField related to TargetEntity ( using NameOfFieldInTargetEntity )
    add data field NameOfDataField related to TargetEntity ( using NameOfFieldInTargetEntity )

    Exemple :

    • create entity Brand
    • add field Brand Name
    • create entity Car
    • add field Identification Number
    • add field Brand related to Brand using Brand Name


    Français
    créer (un) champ (de données) NomDuChampsDeDonnées relié à NomEntité (en utilisant NomChampEntite)
    ajouter (un) champ (de données) NomDuChampsDeDonnées de type relié à NomEntité (en utilisant NomChampEntite)

    Exemple :

    • créer entité Marque
    • ajouter le champ Nom
    • créer entité Voiture
    • ajouter le champ Référence
    • ajouter le champ Marque relié à Marque en utilisant Nom

    11.2 - Créer un champ de type relationnel à valeurs multiples

    La relation "Relié à plusieurs" permet d'ajouter un champ permettant de constituer une liste d'entrées d'une autre entité. Il s'agit de faire un lien entre 2 entités qui existent indépendamment l'une de l'autre.

    L'entité cible doit nécessairement exister avant.


    CREATE | FIELD | STRING | RELATED TO MANY| STRING ( USING | STRING )


    Anglais
    create field NameOfDataField related to many TargetEntity ( using NameOfFieldInTargetEntity )
    add field NameOfDataField related to multiple TargetEntity ( using NameOfFieldInTargetEntity )

    Exemple :

    • create field CustomerSegmentation related to many Segmentation
    • add field MyPreferedLanguages related to multiple Language using CodeISO


    Français
    créer un champ NomChamp relié à plusieurs EntitéCible ( en utilisant NomDuChampsDansEntitéCible )
    ajouter un champ NomChamp relié à plusieurs EntitéCible ( en affichant NomDuChampsDansEntitéCible )

    Exemple :

    • créer un champ MesJoueurs relié à plusieurs Joueur
    • ajouter un champ MesRoues relié à plusieurs Roue en affichant codeRoue

    11.3 - Supprimer un champ de données de type relationnel


    DELETE | FIELD | STRING

    Voir section 8.2.




    Instructions Complexes



    12 - Relation "possède un" (composition simple)


    La relation "possède un" permet d'ajouter un onglet représentant une instance d'une autre entité (qui existe ou non) afin de créer un lien entre elles.  Ainsi, il vous sera possible de créer une instance de l'entité cible rattachée à votre entité source.

    Dans le cas où l'entité cible n'existe pas encore, elle est considérée comme "sous-entité".  Une sous-entité ne s'affiche pas dans le menu de gauche.

    Prenons l'exemple suivant :

    • Vous êtes à la tête d'un établissement de formation professionnelle. Vous souhaitez gérer vos formations dans un Extranet.
    • Pour ce faire, vous définissez tout d'abord votre élément principal : la formation.
    • Une formation se décrit à l'aide de propriétés simples tel qu'un intitulé, une description brève sur les objectifs visés, la classification du l'auditoire concerné par la formation, etc...
    • En plus de ces informations, vous souhaitez permettre à certains utilisateurs et notamment les formateurs de créer le programme détaillé de la formation.
    • Pour ce faire, vous allez définir le programme comme une sous-partie de la description d'une formation.
    • Ainsi vous pourrez donner des droits de modification restreints à la partie "Programme" en allant dans le module Administration et la section Paramètre de votre application.
    • créer une entité Formation
    • ajouter un champ Intitulé
    • ajouter un champ Description brève de type text
    • entité Formation possède un Programme
    • sélectionner l'entité Programme
    • créer un champ Contenu détaillé de type text
    • créer un champ Nombre d'heures

    12.1 - Créer une relation de composition simple entre entités


    ENTITY | STRING | HAS ONE | STRING ( CALLED | STRING )


    Anglais
    entity SourceEntity has one TargetEntity ( called NameOfTab )
    entity SourceEntity belongs to TargetEntity ( called NameOfTab )

    Exemple :

    • entity player has one team
    • entity Customer belongs to Classification called CustomerClassification


    Français
    (l')entité EntitéSource possède un(e) EntitéCible (appelé NomOnglet)
    (l')entité EntitéSource a un(e) EntitéCible (called NomOnglet)

    Exemple :

    • l'entité Joueur possède une Equipe
    • l'entité Joueur a une Equipe appelée laMeilleureEquipe

    12.2 - Supprimer une relation de composition simple entre entité


    DELETE | TAB | STRING

    Anglais
    delete tab NameOfTab
    delete tab NameOfTab

    Exemple :

    • delete tab theBestTeam
    • delete tab team

    Français
    supprimer (l')onglet NomOnglet

    Exemple :

    • supprimer onglet laMeilleureEquipe
    • supprimer l'onglet équipe



    13 - Relation "possède plusieurs" (composition multiple)


    La relation "possède plusieurs" permet d'ajouter un onglet affichant les instances d'une autre entité ( qui existe ou non ) afin de créer un lien entre elles.Ainsi il vous sera possible de créer des instances de l'entité cible rattachées à votre entité source.

    Dans le cas où l'entité cible n'existe pas encore, elle sera considérée comme "sous-entité".Une sous-entité ne s'affiche pas dans le menu de gauche mais possède les mêmes fonctionnalités qu'une entité classique ( formulaire de création, formulaire de mise à jour, liste, bouton de suppression ).

    13.1 - Créer une relation de composition multiple


    ENTITY | STRING | HAS MANY | STRING ( CALLED STRING )

    Anglais
    entity SourceEntity has many TargetEntity ( called NameOfTab )

    Exemple :

    • entity Team has many Player
    • entity Car has many Wheel called Wheels


    Français
    entité EntitéSource a plusieurs EntitéCible ( appelé NomOnglet )
    entité EntitéSource possède plusieurs EntitéCible ( appelé NomOnglet )

    Exemple :

    • entité Equipe a plusieurs Joueur
    • entité Voiture possède plusieurs Roue appelé Roues

    13.2 - Supprimer une relation de composition multiple


    DELETE | TAB | STRING

    Voir section 11.2

    14 - Relation "possède plusieurs existant" (composition multiple)


    La relation "possède plusieurs existant" permet d'ajouter un onglet affichant les instances d'une autre entité déjà existante afin de créer un lien entre elles.Ainsi il vous sera possible de sélectionner des instances de l'entité cible rattachées à votre entité source.

    14.1 - Créer une relation "possède plusieurs existant"


    ENTITY | STRING | HAS MANY PRESET| STRING ( CALLED STRING )

    Anglais
    entity SourceEntity has many existing TargetEntity ( through field NameOffield )

    Exemple :

    • entity Car has many existing Wheel called Wheels


    Français
    entité EntitéSource a plusieurs EntitéCible existant( en utilisant NomChamp )


    Exemple :

    • entité Equipe a plusieurs Joueur existant

    14.2 - Supprimer une relation "possède plusieurs existant"


    DELETE | TAB | STRING

    Voir section 11.2



    Composants



    15.1 - Présentation des composants


    Les composants sont des éléments prédéfinis complets qui peuvent être ajoutés à une entité, à un module ou à votre application. Une fois créé, un composant ne peut être ni déplacé ni supprimé.

    15.2 - Les composants


    • Stockage de fichier (localfilestorage) : ce composant s'ajoute à une entité sous la forme d'un onglet pour vous permettre de gérer du stockage de fichiers associés. Ce stockage est local sur le serveur.

    • Formulaire de contact (contactform) : ce composant s'ajoute à votre application en tant que module contenant 3 sous-menus Envoyer un mail, Boîte de réception, Paramètres. Vous pourrez ainsi déplacer le formulaire d'envoi dans le module de votre choix si vous souhaitez que vos utilisateurs puissent vous envoyer des mails. Concernant le paramétrage, il vous faudra fournir les informations de connexion à un serveur de messagerie accessible pour gérer vos envois.

    • Agenda (agenda): ce composant s'ajoute à votre application en tant que module complet, il peut être renommé de manière à en ajouter plusieurs si nécessaire. Ce module contient les 3 sous-menus Agenda pour présenter les événements sous la forme d'un calendrier avec plusieurs vues différentes, Evénement agenda pour gérer les événements présents dans l'agenda, Catégorie agenda pour classer les événéments sur le calendrier et leur associer une couleur. Vous pouvez enrichir le contenu d'un événement avec les champs dont vous avez besoin.

    • Impression (print) : ce composant s'ajoute à une entité afin de pouvoir créer un onglet imprimable. Vous devrez sélectionner l'entité avant d'ajouter ce composant. Pensez également à l'ajouter à la fin de votre création pour qu'ils puissent contenir la totalité des données présents dans les différents onglets de celle-ci. Le modèle d'impression est personnalisable avec le designer.

    • Discussion (chat) : ce composant s'ajoute sur l'application sous la forme d'une fenêtre de dialogue. Il permet de : créer une discussion privée entre deux utilisateurs, créer un groupe de discussion privée, créer un groupe de discussion publique.

    • Adresse (address) : ce composant s'ajoute à une entité et permet de saisir une adresse normalisée en utilisant la BAN (Base d'Adresse Nationale) et d'afficher la carte OpenStreetMap. Le composant est paramétrable depuis l'entité Configuration adresse

    • Statut (status) : ce composant s'ajoute à une entité sous la forme d'un champ pour vous permettre de gérer un flux de travail (workflow) et de générer des actions type envoi de mail et notification. Pour l'envoi de mail au changement de statut une configuration mail est nécessaire.
      Le composant est paramétrable dans l'application depuis les entités Media et statut situées dans le module administration. L'entité statut représente le flux de travail (workflow) et permet de déclencher les actions définies dans l'entité Média.

    • Modèle de document (document-template) : ce composant s'ajoute à une entité sous la forme d'un onglet. Il permet de génerer un fichier (docx et PDF) variabilisé en récupérant les données présentes dans l'entité. Le composant est paramétrable dans l'application depuis l'entité Modèle de document situées dans le module administration.

    • Aide en ligne (inline help) : ce composant est ajouté au module administration à la création d’une application. Il permet de paramétrer des pop-ups d’information s’affichant via une icône cliquable placée à côté d’un champ.

    15.3 - Ajouter un composant


    Anglais

    add/create component NameofComponent with name NameComponent

    Exemple :

    • add component localfilestorage with name (NameofComponent)
    • create component local file storage with name (NameofComponent)
    • create component contactform with name (NameofComponent)
    • add component contactform
    • add component agenda with name (NameofComponent)
    • create component agenda
    • create component chat

    • select entity MonEntité
    • add component print with name (NameofComponent)
    • add component address with name (NameofComponent)
    • add component document template with name (NameofComponent)

    Français

    ajouter/créer (le/un) composant NomDuComposant appelé/nommé NomOnglet

    Exemple :

    • ajouter composant localfilestorage appelé (NomduComposant)
    • ajouter le composant de stockage de fichier appelé (NomduComposant)
    • créer un composant formulaire de contact nommé (NomduComposant)
    • créer un composant formulaire de contact
    • ajouter un composant agenda nommé (NomduComposant)
    • créer un composant agenda
    • créer un composant discussion

    • sélectionner l'entité MonEntité
    • ajouter un composant impression nommé (NomduComposant)
    • ajouter composant adresse appelé (NomduComposant)
    • ajouter composant document template appelé (NomduComposant)

    Personnalisation graphique



    16.1 - Changer de thème


    Il existe une instruction permettant de modifier le thème graphique de l'application. Pour obtenir la liste des thèmes, il suffit d'utiliser l'instruction lister les thèmes.

    Pour ajouter un nouveau thème à votre studio de développement, vous devez aller sur l'accueil ( cliquer en haut à droite ) puis sur le bouton de fonction "Thème". Vous pouvez récupérer le template d'un thème vierge, et vous pouvez téléverser votre propre thème et le définir comme thème par défaut le cas échéant.



    Anglais

    set theme ThemeName

    Exemple :

    • set theme red-light
    • set theme green-light

    Français

    mettre le thème NomDuThème

    Exemple :

    • mettre le thème red-light

    16.2 - Changer de disposition


    Il existe une instruction permettant de modifier la disposition des éléments de l'application. Pour obtenir la liste des dispositions, il suffit d'utiliser l'instruction lister les dispositions.

    Anglais

    set layout LayoutName

    Exemple :

    • set layout top-navigation
    • set layout default

    Français

    Mettre la disposition NomDisposition
    Mettre le layout NomDisposition

    Exemple :

    • mettre (la) disposition top-navigation
    • mettre (le) layout default


    Il est possible d'ajouter un logo à une application. L'instruction ouvre une fenêtre pour uploader un logo. Si un logo est déjà hébergé, on peut l'appliquer directement en spécifiant son nom dans l'instruction.

    Anglais

    set logo
    set logo logo_nomfichier

    Exemple :

    • set logo
    • set logo logo_myfilename.png
    Français

    Ajouter logo

    Exemple :

    • ajouter (un) logo
    • mettre (un) logo nomdufichier

    Lorsque l'on charge un logo, le fichier est déposé dans le répertoire "public/img/logo". Le fichier est préfixé "logo_" et conserve son nom.Vous pouvez charger plusieurs logos et les réutiliser.

    L'instruction permet de supprimer l'usage du logo utilisé. Les images sont conservées et peuvent être réutilisées.


    Anglais

    delete logo

    Exemple :

    • remove logo
    • delete logo
    Français

    supprimer logo

    Exemple :

    • supprimer logo
    • enlever logo

    16.4 - Changer les icônes


    Par défaut, chaque entité est présentée dans le menu gauche avec une icône de dossier ( fa-folder ). Vous avez la possibilité de modifier l'icône en utilisant l'instruction ci-dessous. Vous pouvez demander à l'automate la liste des icônes disponibles en lui demandant de "lister les icônes".
    Suivez ce lien pour avoir une liste complète des icônes disponibles: Font Awesome
    Quelques exemples
    • user
    • users
    • envelope
    • car
    • truck
    • bank
    • money
    • tag
    • bar chart

    Vous pouvez travailler sur l'entité courante.
    • sélectionner l'entité Joueur
    • mettre l'icône user
    • créer une entité Equipe
    • mettre l'icone users
    • select entity Client
    • set icon bank
    Vous pouvez aussi ajuster les icônes après en précisant dans l'instruction l'entité à modifier.
    • mettre l'icône user sur l'entité Joueur
    • set icon user to entity Joueur

    16.5 - Personnaliser les pages d'accueil


    Les pages d'accueil de chaque module se présente vide par défaut.  Vous pouvez ajouter un accès rapide à une entité, la boîte d'information vous donnera le nombre d'entités créées et un lien vers la liste des entités.  Vous pouvez ne pas préciser l'entité, dans ce cas, le widget concernera l'entité courante présente en session.
    • ajouter un widget info sur l'entité Personne
    • ajouter une info box sur l'entité Personne
    • ajouter un widget stat sur l'entité Personne
    • ajouter une stat box sur l'entité Personne
    • add widget info on entity Personne
    • add widget stat on entity Personne

    Vous pouvez ajouter aussi une table contenant les derniers enregistrements d'une entité. Vous pouvez utiliser les instructions sans préciser l'entité, dans ce cas, le widget concernera l'entité courante présente en session.  Par défaut, le widget s'affiche dans le module courant présent en session.
    • ajouter un widget derniers enregistrements sur l'entité Personne limité à 10 enregistrements avec les colonnes Nom, Prénom, Téléphone
    • add widget last records on entity Personne limited to 10 records with columns Nom, Prénom, Téléphone


    Environnement



    17.1 - Sauvegarder l'application courante


    L'application générée est automatiquement gérée dans un gestionnaire de configuration de code source : ceci permet de gérer des versions automatiquement. Chaque instruction passée est sauvegardée automatiquement mais localement, pas au niveau du serveur central. Pour permettre le déploiement de l'application courante vers la production, il est indispensable de sauvegarder vers le serveur central votre version de travail.

    SAVE


    This instruction concerns the current application (available in the session).

    Anglais


    push
    git push
    save

    Français


    sauvegarder



    17.2 - Recharger l'application courante


    Si vous avez travaillé en dehors de l'éditeur en ligne de l'environnement Studio, il est nécessaire de remettre à jour le Studio. Pour ce faire, vous devrez utiliser l'instruction 'recharger/reload' qui permettra de resynchroniser votre environnement de travail.

    RELOAD


    Cette instruction s'applique à l'application courante ( celle présente dans la session ).

    Français/Anglais


    load
    reload
    git pull



    17.3 - Déployer l'application courante


    L'application générée est automatiquement gérée dans un gestionnaire de configuration de code source : ceci permet de gérer des versions automatiquement. Chaque instruction passée est sauvegardée localement. Cependant pour permettre le déploiement vers la production, il est indispensable de sauvegarder vers le serveur central votre version de travail.

    DEPLOY


    Français/anglais


    deploy
    déployer




    17.4 - Relancer la prévisualisation de l'application courante


    L'application est redémarrée après chaque instruction. Cependant, si vous utilisez l'éditeur de code intégré, vous aurez besoin de relancer la prévisualisation de temps en temps.

    RESTART


    Français/Anglais


    restart
    redémarrer